HAJAR ALEM

ACCUEIL | Cartes Blanches | HAJAR ALEM
 
Biographie

Le cinéma a joué un rôle très important dans la construction de ma conception du monde.

Née au Maroc, j’ai grandi à Rabat avant de m’installer à Paris où je suis devenue journaliste après des études en Economie et en Sciences Politiques.

Mon père m’avait emmené voire le Fantôme de l’Opéra alors que j’avais dix ans et à la même époque il m’a fait découvrir les expéditions du commandant Cousteau qui m’ont tant fait rêver. Je me souviens encore de mon émoi face au mystère de l’image.

C’est par hasard qu’un jour je suis tombée à la télévision sur Le Sixième jour de Youssef Chahine, l’adaptation cinématographique du roman d’Andrée Chedid qui raconte le combat d’une mère (interprétée par Dalida) pour sauver son fils d’une épidémie de choléra qui sévit au Caire. La façon de filmer le visage tragédien de Dalida, le désespoir que le réalisateur arrive à communiquer au spectateur et le choix de la musique m’avait bouleversée. J’ai retrouvé la même émotion avec Le retour du fils prodigue. Là encore Chahine offre le premier rôle à une des plus belles voix du Moyen Orient, Magda Roumi. Chahine aime les grands artistes et les belles voix authentiques. C’est dans la continuité de ses deux films qu’il a fait tourner le grand chanteur nubien Mohamad Munir dans le Destin. Dans le cinéma de Youssef Chahine, la musique est un acteur clé voire le principal acteur.

C’était l’époque où ma conscience politique commençait à se développer, je devenais consciente du monde qui m’entourait, des problèmes et des défis auxquels ma génération devait faire face.

Mon arrivée à Paris pour poursuivre mes études, fut également l’occasion de découvrir le cinéma engagé.

La liste n’est pas exhaustive mais parmi les œuvres qui ont le plus contribué à forger ma vision du monde il y a bien sûr les documentaires de Michael Moore notamment Farhenheit 9/11 ; Bowling for Colombine. Sur le conflit israélo-palestinien, il y Omar, de Hanmy Abu Assad ; Le Sel de la mer, de Anne-marie Jasser, La route 181, de Michel Khleifi & Eyal Sivan et Forget Baghdad, de Samir. Concernant les problématiques raciales aux Etats-Unis, des fictions ou des documentaires tels que I am not your negro de Raoul Peck, La couleur des sentiments de Tate Taylor, et Le 13e de Ava DuVerney m’ont permis de comprendre les luttes afro-américaines. Pour ce qui est de la mémoire coloniale et de ses conséquences sur les relations intercommunautaires en France, je me rappel de mon émoi en regardant La Bataille d’Alger de Gillo Pontecorvo et Indigènes de Rachid Bouchareb.

Sur le système économique mondial, ses inégalités et ses rouages, je conseille vivement le documentaire de Naomi Klein, La stratégie du choc. The constant gardener de Fernando Meirelles est une merveilleuse dénonciation cinématographique des pratiques de l’industrie pharmaceutique notamment dans les pays africains où les populations démunies sont utilisées comme des cobayes humains. J’ai vu tuer Ben Barka, de Serge Le Péron et Ali Zaoua, prince de la rue, de Nabil Ayouche sont deux œuvres qui racontent différemment une partie de l’histoire et des réalités du Maroc, mon pays natal.

Z, de Costa Gavras et Persépolis de Marjane Satrapi constituent des témoignages particulièrement bouleversants de la grande histoire. Le premier traite de la dictature grecque (mais il pourrait tout autant s’agir de n’importe quelle autre dictature) et le second de la révolution iranienne de 1979.

CONTACT
hajar.alem@yahoo.fr
Mes propositions de films

JE NE SUIS PAS VOTRE NÈGRE

À partir des textes de l'écrivain noir américain James Baldwin (1924-1987), le cinéaste Raoul Peck revisite les années sanglante, Lire la suite...

INDIGÈNES

En 1943, alors que la France tente de se libérer de la domination nazie, le parcours de quatre "indigènes", soldats oubliés de la première armée française recrutée en Afrique. Abdelkader, Saïd, Lire la suite...

Z

Dans les années 1960, dans un pays du bassin méditerranéen, un député progressiste est assassiné. Le juge d'instruction chargé de l'enquête met en évidence le , Lire la suite...

Médias

Mon facebook

...