GAZA-STROPHE

Samir Abdallah
Khéridine MABROUK

ACCUEIL | Cineluttes | GAZA-STROPHE
VOIR LE FILM
PHOTOS

gaza-strophe affiche.jpggaza-strophe palestine affiche.jpg gaza-strophe photo1 gaza-strophe photo 2 gaza-strophe photo 3 gaza-strophe photo 4 gaza-strophe photo 5 gaza-strophe photo 6 gaza-strophe photo 7 gaza-strophe photo 8 gaza-strophe photo 9 gaza-strophe photo 10 gaza-strophe bandeau 2 gaza-strophe bandeau

GAZA-STROPHE

Un film de Samir Abdallah, Khéridine MABROUK

2011 | Documentaire | 95 mn | L'YEUX OUVERTS

Producteur
L'YEUX OUVERTS
0033680633965
frontieres@hotmail.com
Iskra
33 (0)1 41 24 02 20
iskra@iskra.fr

Distributeur
L'YEUX OUVERTS
0033680633965
frontieres@hotmail.com

Site du film

Synopsis

« Nous rapportons ces images de Gaza, Palestine, ce pays qui ressemble de plus en plus à une métaphore. Nous sommes rentrés dans Gaza au lendemain de la dernière guerre et découvrons, avec nos amis délégués palestiniens des droits de l’homme, l’étendue de la « gaza-strophe ». Les récits de dizaines de témoins de la guerre israélienne contre Gaza, nous font entrer dans le cauchemar palestinien. Malgré cela, nos amis Gazaoui nous ont offert des poèmes, des chants et même des « Nokta*… ».
Les réalisateurs Samir Abdallah et Khéridine Mabrouk sont rentrés dans Gaza le 20 janvier 2009, au surlendemain du cessez le feu annoncé après la dernière grande offensive israélienne, nommée «Plomb durci» et jour historique de l’investiture de Barak Obama. Abu Samer et Joker, deux militants du Centre Palestinien des Droits de l’Homme de Gaza, guident les deux réalisateurs tout le long de l’étroite bande de Gaza, sur les traces des chars israéliens. Des dizaines de témoins de la guerre israélienne de 22 jours contre Gaza (27 décembre 2008 au 18 janvier 2009) témoignent devant la caméra. Leurs récits frappent par la précision des faits et nous font entrer dans le cauchemar palestinien.
Ils sont complétés par des images, dont certaines sont insoutenables, tournées sous le feu de l’offensive israélienne par plusieurs cameramen palestiniens.
Certaines sont insoutenables. Elles hantent les cauchemars de nos amis, et les notres aussi. Un documentaire qui raconte la tragédie palestinienne du point de vue de l’intérieur.
(*blagues ou histoires à raconter)

Images : SamirABDALLAH & Khéridine MABROUK
Montage : Kahena ATIA
Musique : Abbas BAKHTIARI
Images additionnelles : MEDIA GROUP, Mahmoud DARWEESH AJRAMI, Essam ATTIA AJRAMI, Wisam HATEM EL-ASHI
Traductions : Rula ELJEICHI, Samia AYEB, Sarah ABA, Yara JALAJEL, Amel CHERGUI, Bill PETERSON, Myriem RIVEIL
Production : Matthieu DE LABORDE & Laurent DE WANGEN
Une co-production :
ISKRA, Matthieu DE LABORDE, Lena FRAENKEL, Viviane AQUILLI, Jasmina SIJERCIC
L’YEUX OUVERTS, Naïma ASLI, Laurent DE WANGEN
FRANCE TÉLÉVISION PÔLE RFO, Walles KOTRA, Pierre WATRIN, Catherine MAUFROY
Avec le soutien de
CENTRE NATIONAL DE LA CINÉMATOGRAPHIE
PROCIREP SOCIÉTÉ DES PRODUCTEURS
ANGOA
MEDIA GROUP
ATEF EISSA
UN MONDE PAR TOUS
CAMPAGNE CIVILE INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DU PEUPLE PALESTINIEN
Réalisateur
Samir Abdallah

Samir Abdallah est né à Copenhague, au Danemark, de l’union du pionnier de l’art moderne égyptien Hamed Abdalla avec sa femme, infirmière danoise. Il vit en France depuis l'âge de 6 ans, où il a acquis la nationalité française. Après des études d'Art dramatique et de Cinéma à l'Université de Nanterre au début des années quatre-vingts, il participe à la création de l’Agence IM’Média avec son frère Mogniss, et réalise de nombreux reportages et documentaires sur l'Immigration pour l'émission Rencontres, sur la chaîne française FR3, entre 1988 et 1991. Il a réalisé seul ou en collaboration de nombreux documentaires, parmi lesquels : L'Islam de France, entre traditions et modernité en 1990 , La Révolte de Veaux-en-Velin en 1991, Voyages au Pays de la Peuge, en 1991, La Ballade des sans-papiers en 1997, Le Siège en 2002, Ecrivains des Frontières, voyages en Palestine(s), en 2004, Quo Va Dis?, en 2006, Après la guerre, c'est toujours la guerre, en 2007, Gaza-strophe, Palestine, en 2009, Candidats pour du Beur?, en 2012, Au Caire de la Rêvolution, depuis 2011... En 1991, il fonde L'Yeux ouverts qui organise des ateliers dans les quartiers, et anime un réseau international de projections publiques de films exprimant un point de vue critique sur le monde contemporain, avec plus de 3000 partenaires associatifs et divers, en France, Europe, pays arabes et Amériques, un réseau baptisé du nom de : CINEMETEQUE qui développe le site de films du même nom.


Khéridine MABROUK
Passionné d'art, d'image, de Bande Dessinée et de cinéma depuis toujours, Khéridine Mabrouk est reçu aux Gobelins pour la première fois à l'âge de 16 ans. Après l’obtention de son Bac, il rejoint l’atelier de Cromwell et étudie en parrallèle la civilisation arabe et l’histoire de l’art. Il publie en 1997 son premier album, Crache aux Editions Vents d'Ouest/Glénat. Il collabore alors à diverses revues, journaux et magazines jusqu’en 2004 en tant qu’illustrateur et auteur de BD tout en refaisant un nouveau détour par les Gobelins pour une formation en Cinéma d'animation 3D. Après une courte collaboration au studio TouTenKartoon, Il se lance dans la création et le design numérique produisant bibles, chartes graphiques et se specialise peu à peu dans les arts du monde arabe et d’Asie centrale. Un univers qu’il valorisera en tant que directeur artistique pour la mairie de Paris en 2009 et en 2010, l’occasion pour lui de déconstruire les stéréotypes orientalistes avec les artistes Reza Abedini, François Morellet, Baba Zula, Titi Robin, Mehdi Moutashar entre autres. En 2006 il réalise deux courts documentaires de commande sur la peinture Chinoise et la calligraphie Japonaise puis il entame un documentaire sur les héritiers de l'Emir Abdelkader à Damas. Tournage interrompu par la guerre à Gaza, il s’y rend lors de l’opération Plomb Durci et co-réalise Gaza-Strophe, co-produit par Iskra et France TV, un film multi-recompensé qui a obtenu le Grand Prix France Télévision ainsi que le Grand Prix du Festival du film d’Histoire de Pessac notamment*. En 2011 suit la sortie en salle de la version cinéma de Gaza-Strophe. Il réalise également Art, Islam & Europe pour le British Council en 2011 puis de 2012 à 2018 dirige et produit la série documentaire Shortlist sur les écrivains arabes contemporains pour le Man Booker Prize dans sa version arabe et projetée chaque année à Abu Dhabi.
*15ème Festival international du documentaire
et du reportage méditerranéen à MARSEILLE
GRAND PRIX FRANCE TV – ENJEUX MÉDITERRANÉENS
21e Festival international du film d’histoire de Pessac 2010
Grand Prix du Jury officiel, Catégorie Documentaire
Prix du Jury des Jeunes Journalistes, Catégorie Documentaire
MEDIMED 2010 à Barcelone
Prix Ahmed Attia pour le Dialogue des Cultures
PRIX EL ARD à CAGLIARI - AL ARD DOC FILM FESTIVAL 2011

VOIR LA BANDE ANNONCE
MÉDIAS

DOSSIER DE PRESSE

"Khéridine et moi sommes rentrés dans Gaza le 20 janvier 2009, au surlendemain du cessez le feu annoncé après la guerre de cet hiver 2008/2009. Nous avons tout de suite com...

REVUE DE PRESSE

Voir quelques articles sur le film "Gaza-strophe" dans la presse française...

ITINÉRAIRE D'UN FILM QUI DÉRANGE, in Les Inrocks

"Deux projections du film "Gaza-Strophe, Palestine" dans des salles parisiennes ont été perturbées par des militants pro-israéliens. Un acte qui vient s’ajouter aux nombreux obstacles que rencon...

La critique de Télérama, by Mathilde Blottière

Document exceptionnel, Gaza-strophe a aussi valeur d'avertissement, tant il montre que les Gazaouis n'ont désormais plus rien à perdre......

Des poèmes et des fraises à la fin du monde, par Sarah Elkaïm in critikat

"Les réalisateurs se tiennent à l’écart de tout misérabilisme et se placent comme les capteurs de la vie sous les bombes, focalisant l’attention sur la précision des faits relatés et la dign...

Le Flyer du film

Colonel Desmond travers, membre de la fameuse commission Goldstone : "Il est important que les gens puissent voir ce film et se fassent leur propre idée sur ce qui s'est passé durant c...