OUVRIR LA VOIX

Amandine GAY

ACCUEIL | Des films pour l'égalité | OUVRIR LA VOIX
VOIR LE FILM
PHOTOS

ouvrir_la_voix_LOGOOuvrir_La_Voix OUVRIR_LA_VOIX_Stills_Film_6 OUVRIR_LA_VOIX_Stills_Film_4 OUVRIR_LA_VOIX_Stills_Film_1 OUVRIR_LA_VOIX_Stills_Film_3 OUVRIR_LA_VOIX_Stills_Film_2 OUVRIR_LA_VOIX_Stills_Film_7 OUVRIR_LA_VOIX_Stills_Film_5 AMANDINE GAY

OUVRIR LA VOIX

Un film de Amandine GAY

2016 | Documentaire | 122 mn | Amandine GAY

Producteur
Amandine GAY
ouvrirlavoix2014@gmail.com

Distributeur
Amandine GAY
ouvrirlavoix2014@gmail.com

Site du film

Synopsis
OUVRIR LA VOIX est un film sur les femmes noires issues de l’histoire coloniale européenne en Afrique et aux Antilles. Le film sera donc centré sur l’expérience de la différence en tant que femme noire et des clichés spécifiques liés à ces deux dimensions indissociables de notre identité « femme » et « noire ». Il y est notamment question des intersections de discriminations, d’art, de la pluralité de nos parcours de vies et de la nécessité de se réapproprier la narration.
Amandine Gay : « Ce projet de film est né de ma volonté d’occuper l’espace public et d’expliquer pourquoi l`occultation de la question raciale en France est un problème éminemment politique. Ne serait-ce que parce qu’elle pousse un certain nombre de personnes racisées à quitter la France et/ou l’Europe mais surtout parce qu’elle est a l`origine de nombreux traumas individuels et collectifs au sein de notre société. Je souhaite donc prendre une parole qui nous est trop souvent confisquée, parce que femmes, qui plus est noires. Que l’on soit née en France ou pas, de parents français ou pas, musulmane, catholique, agnostique, juive, athée, lesbienne, hétéro, bi, pansexuelle, cis ou transgenre, ce que la société voit de nous, c’est avant tout, notre couleur de peau. Mon expérience de femme noire étant forcément limitée et subjective, il m`est apparu nécessaire de donner la parole à des femmes différentes de moi afin de dresser un portrait politique des femmes noires européennes et francophones aussi multiple que les réalités et identités qu’il comprend.
Depuis environ 80 ans ont émergé des théories critiques de la suprématie blanche, des rapports de classes et du patriarcat. Ces théories ont été articulées par des intellectuel-le-s tel-le-s que Claudia Jones, Ella Baker, James Baldwin, WEB duBois, Franz Fanon, Alice Walker, Maya Angelou, Aimé Césaire, Audre Lorde, etc. Et bien que ces outils soient disponibles depuis si longtemps, le constat, au niveau du ressenti quotidien et des conditions matérielles de vie des femmes noires a peu changé : plus grande précarité économique, plus susceptibles d`être victimes de violences physiques ou symboliques (la combinaison de la négrophobie et du sexisme) etc.
Comment changer de paradigme pour les femmes noires? Comment diffuser ces idées, réflexions, outils de préservation de l’estime de soi et garants de l`émancipation de toute la communauté noire ?
J’envisage donc ce film dans l’esprit d’une enquête sociologique, même si la dimension militante et artistique est affirmée. En sociologie, le principe de la présentation de la personne qui mène l’enquête se nomme: situer son propos. Et telle est mon intention : que l’on sache d’où je parle. Je choisis donc d’utiliser ma présence dans ce film comme fil conducteur des thématiques qui seront abordées, en introduisant chacun des sujets par une anecdote personnelle. Mon parcours de vie m’a amené à demander la résidence permanente au Québec, mais parmi les interviewées, on rencontrera aussi bien des entrepreneuses -bien décidées à s’établir durablement en France- que des femmes déjà parties ou envisageant le départ.
Cette collection d`anecdotes nous permettra de révéler la dimension politique de nos existences. Elle a aussi vocation à mettre en lumière les stratégies d’effacement des NoirEs de l’Histoire de France et d’Europe et du maintien d’un statu quo racial par l`Etat, les intellectuels et les médias. Ouvrir La Voix, c’est aller bien au-delà de la plainte individuelle pour affirmer la nécessité de s`organiser collectivement et politiquement afin de devenir les agent-e-s de notre émancipation. Célébrons notre Histoire et les stratégies d`auto-défense mises en place par les femmes et les hommes NoirEs au fil des siècles : marronnage, créolité, panafricanisme, afro-féminisme, emparons nous de la richesse et du foisonnement de ces réflexions et de ces politiques de résilience et libérons-nous!!!! »
SPEAK UP/MAKE YOUR WAY is a film about francophone European black women from the diaspora. The film will therefore focus on our common experience of discriminations related to those two indistinct dimensions of our identities : « woman » and « black ». The film will deal with the intersections of discriminations, art, blackness in all its expressions and why we choose to reclaim the narrative about ourselves.
SOLTE A VOZ é um filme sobre mulheres negras da diáspora, vindas da história colonial européia na África e nas Antilhas. Centrado na experiência comum de discriminação, a partir dessas duas dimensões indissociáveis de nossa identidade, « mulher » e « negra », o filme lida especialmente com a intersecção de discriminações, de arte, da pluralidade de nossos percursos de vida e da necessidade de se reapropriar da narração sobre nós mesmas.
Réalisateur
Amandine GAY
Amandine GAY est diplômée de l’Institut d’Études Politiques de Lyon en communication elle s'oriente dès 2008 vers  le Conservatoire d’Art Dramatique de Paris 16. Interprète au théâtre, au cinéma et à la télévision, elle décide de se lancer dans l'écriture de programmes courts pour la télévision en 2012. En 2014, elle passe à la réalisation avec un reportage sur les manifestations #ContreExhibitB et un long métrage documentaire Afro-féministe qui s'intitule : Ouvrir La Voix. Elle est aussi contributrice pour le site d'information Slate.fr. En 2015, elle signe la préface de la première traduction française du classique de bell hooks, Ne Suis-Je Pas Une Femme. Cette année marque aussi son installation à Montréal où elle poursuit une seconde maitrise, en sociologie, afin de travailler sur l’adoption transraciale, un autre sujet qui lui est cher. Elle intervient aussi régulièrement comme conférencière à propos de l'afroféminisme, de l'intersectionnalité ou de l'adoption lors d'événements tels que le Spur Festival Toronto et Winnipeg ou dans des universités. Les étudiants ont pu l'entendre à l'Université du Québec à Montréal, à l'UOttawa, à l'université de Lausanne, à l'université Lumière Lyon 2, à l'École de Recherche Graphique de Bruxelles, à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales à Paris, etc.
VOIR LA BANDE ANNONCE
MÉDIAS

REVUE DE PRESSE

"Les femmes noires d’Europe ont trouvé dans le film Ouvrir la Voix d’Amandine Gay un espace d’expression privilégié et inédit..."...