NOUVEAU

La fête des 40 ans de l’agence IM’média

ACCUEIL | NEWS | La fête des 40 ans de l’agence IM’média

La fête des 40 ans de l’agence IM’média

Cinemeteque 14 septembre 2023 News 0 1428
Présentation du film « UNE MÉMOIRE VIVANTE » dans la salle 100 du Forum des Images.
Photo IMmédia
Jeudi 29 juin 2023, l’agence IM’média a fêté ses 40 ans au Forum des images à Paris, avec la projection en avant-première de son document ‘Une Mémoire vivante, un Patrimoine commun’, un montage d’extraits de reportages ou documentaires réalisés depuis ses débuts en 1983.
La discussion a ensuite porté sur ce qui fait sens pour aujourd’hui.
La fête des 40 ans de l’agence IM’média
13 min. 41″ – septembre 2023

Après une brève présentation devant une salle comble, le public s’est rendu à La Clairière, centre social situé à proximité pour continuer la discussion sur l’expérience de l’agence IM’média et sur ses projets à venir autour de la mémoire audiovisuelle de l’immigration, des quartiers populaires, et des inter-actions avec les mouvements sociaux (monde ouvrier, mal-logés, chômeurs, lycéens et étudiants etc.), en France et à l’international.
Le public, plutôt diversifié, écoute attentivement Mogniss et Samir Abdallah explicitant la volonté de produire, réaliser et diffuser en toute autonomie écrits, images ou documents sonores, cela afin de ne plus rester des témoins captifs de l’emballement médiatique ambiant. A brûle-pourpoint, l’actualité de la mort du jeune Nahel, tué deux jours plus tôt à Nanterre, vient raviver les interrogations : que faire ?
 
Les réseaux sociaux amplifient et démultiplient les réactions spontanées, mais éphémères. Comment assurer le suivi dans la durée ? Fathi Bouaroua, vieux compagnon de route de Marseille, reconnaît qu’il nous faut sans doute actualiser notre logiciel cérébral périmé, tout en insistant sur l’importance de la transmission de l’expérience historique. Point de vue corroboré par Nidya, jeune cinéaste qui dit consulter régulièrement les documents accessibles. Yves Leccia, des Marmoulins de Ménilmontant, souligne lui que la persévérance dans les mobilisations peut les faire aboutir, comme ce fut le cas pour Abdel Benyahia, jeune de La Courneuve tué le 6 décembre 1986. Le policier meurtrier a fini par être condamné pour homicide volontaire. Tarek Kawtari, ancien du Mouvement Immigration banlieues (MIB), affirme que réussir à transmettre, c’est aussi une façon de rendre justice. D’où la nécessité de ne pas se laisser aller.
Kader Lahmar de Vaulx-en-Velin, venu avec un petit groupe de Lyonnais, ne veut pas se contenter de commémorations. Pour lui, l’engagement en politique s’impose. Et quand bien même on peut être critique vis-à-vis de La France insoumise (LFI), pourquoi ne pas essayer de faire avec ? Eric Coquerel de LFI intervient alors à son tour pour que les acteurs et associations des quartiers soient reconnus comme des partenaires à part entière.
Michael La Rose, qui a fait le déplacement depuis Londres, trace pour sa part un parallèle entre les situations en France et en Angleterre, et réaffirme l’importance de documenter les luttes et de les transmettre aux nouvelles générations. Lui-même a l’expérience des sound-systems, du Black Parents Movement et de moments fondateurs comme le Black Peoples Day of action en mars 1981. Aujourd’hui encore, il s’occupe de New Beacon Books, la première librairie noire en Angleterre. Il publie aussi des livres. Son leitmotiv : s’organiser, en toute indépendance.
 
La soirée a aussi été l’occasion d’annoncer le lancement du catalogue des films d’IM’média sur le website Cinémétèque. 
Depuis ce 29 juin 2023, chaque vendredi, on pourra y découvrir un nouveau document. 
A bon entendeur, salut !