LES HOMMES LIBRES

ISMAËL FERROUKHI

ACCUEIL | Des films pour l'égalité | LES HOMMES LIBRES
VOIR LE FILM
PHOTOS

LES HOMMES LIBRES

Un film de ISMAËL FERROUKHI

2011 | Fiction | 99 min | PYRAMIDE DISTRIBUTION

Producteur
PYRAMIDE PRODUCTION
0033 1 40 20 13 60
production@pyramidefilms.com

Distributeur
PYRAMIDE DISTRIBUTION
0033 1 42 96 01 01
distribution@pyramidefilms.com

Site du film

Synopsis

1942, Paris est occupée par les Allemands. Younes, un jeune émigré algérien, vit du marché noir. Arrêté par la police française, Younes accepte d’espionner pour leur compte à la Mosquée de Paris. La police soupçonne en effet les responsables de la Mosquée, dont le Recteur, Si Kaddour Ben Ghabrit, de délivrer de faux-papiers à des Juifs et à des résistants. A la mosquée, Younes rencontre le chanteur d’origine algérienne Salim Halali. Touché par sa voix et sa personnalité, Younes se lie d’amitié avec lui. Il découvre rapidement que Salim est juif. Malgré les risques encourus, Younes met alors un terme à sa collaboration avec la police. Face à la barbarie qui l’entoure, Younes, l’ouvrier immigré et sans éducation politique, se métamorphose progressivement en combattant de la liberté.

Un film de : Ismaël Ferroukhi
Scénario : Ismaël Ferroukhi – Alain-Michel Blanc
Musique originale : Armand Amar
Produit par Fabienne Vonier
Producteur exécutif et associé : Stéphane Parthenay
Image : Jérôme Alméras A.F.C.
Montage : Annette Dutertre
Son : Jean-Paul Mugel, Séverin Favriau, Stéphane Thiébaud
Décors :Thierry François
Costumes : Virginie Montel
Casting : Brigitte Moidon A.R.D.A.
1er Assistant réalisateur : Stéphane Gluck
Régie : François Pascaud
Direction de production : Marc Fontanel

Réalisateur
ISMAËL FERROUKHI

Né au Maroc, Ismaël Ferroukhi arrive en France durant son enfance et grandit dans une petite ville du sud. En 1992, il écrit et réalise son premier court métrage, L'Exposé, sélectionné à Cannes dans la catégorie Cinéma en France. Il y obtient le prix du meilleur court métrage et le prix Kodak. Cette même année, le jury du Festival de Clermont-Ferrand lui décerne son prix spécial. Deux ans plus tard, il rencontre Cédric Kahn et co-écrit avec lui Trop de bonheur. Le film, co-produit par Arte, est présenté à Cannes. S'en suit une autre collaboration entre les deux hommes puisqu'ils écrivent ensemble Culpabilité zéro. En 1996, il réalise son second court métrage, L'Inconnu, avec dans le rôle titre une certaine Catherine Deneuve. Dans un même temps, il écrit et met en scène deux téléfilms (Un été aux hirondelles et Petit Ben). Son premier long métrage, Le Grand voyage, voit le jour en 2004. En racontant l'histoire de Reda, un jeune lycéen qui doit conduire son père à la Mecque, Ismaël Ferroukhi obtient les éloges de la profession et reçoit le Prix Luigi de Laurentiis du Meilleur premier film à la Mostra de Venise 2004. Après ce succès, il retrouv Cédric Kahn et co-écrit avec lui L'Avion, un récit poétique sur l'enfance avec Isabelle Carré et Vincent Lindon. Il rejoint ensuite le collectif Enfances pour lequel il réalise un court métrage sur l'enfance de Jean Renoir avec Clotilde Hesme. En 2011 sort sur les écrans son second long métrage ayant pour thématique centrale la religion : Les Hommes libres. Pour l'occasion, il fait de Tahar Rahim un jeune algérien vivant du marché noir pendant la Seconde Guerre mondiale qui voit sa vie transformée lorsque la police l'arrête et l'oblige à espionner la Grande Mosquée de Paris.


VOIR LA BANDE ANNONCE
MÉDIAS